Fédération de la Charente

Fédération de la Charente
Accueil
 
 
 

Régionales : Contribution ENSEIGNEMENT SUPERIEUR et RECHERCHE

Le développement et la démocratisation de l'enseignement supérieur et de la recherche
(ESR) représentent un enjeu fondamental pour la transformation sociale et pour l'avenir de
l'humanité. Réponses aux défis majeurs du 21ème siècle, émancipation des personnes, rien
ne se fera sans une recherche indépendante et des citoyens formés et informés.
Mais l'Enseignement Supérieur et la Recherche sont aujourd'hui en danger :
•        Désengagement de l'Etat et financements insuffisants
•        Disparité des dotations sur le plan territorial
•        Précarité de l'emploi en constante augmentation
Le secteur de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche est et doit rester une
compétence de l'Etat qui doit en rester le garant pour assurer :
•        L'égalité territoriale
•        Des financements pérennes et à la hauteur des besoins
•        Des emplois statutaires, à l'opposé de la précarité qui se développe aujourd'hui
•        L'indépendance intellectuelle des travailleurs scientifiques
La « régionalisation » mise en place, par les lois convergentes sur l'enseignement supérieur
(loi dite Fioraso, loi LRU) et sur la nouvelle organisation territoriale (loi NOTRE)
-          aggrave le désengagement de l'Etat,
-          encourage la mise en concurrence des territoires et des établissements,
-          impose les regroupements autoritaires d'établissements
-          instaure un système à plusieurs vitesses d'enseignement supérieur.
Nos élus résisteront à cette politique, qui est celle de nos gouvernements successifs et celle
de l'Union Européenne et agiront pour que les Régions prennent des mesures
progressistes, novatrices et constituent des lieux de résistance et de transformation.
Nos élus défendront le service public d'Enseignement Supérieur et de recherche dans
toutes ses dimensions :
La formation
Les formations ne sont pas de la compétence régionale. Des instances nationales (en
particulier le Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) permettent
une harmonisation des formations en termes d'aménagement du territoire. Nos élus seront
attentifs à ce qu'un déséquilibre n'apparaisse pas dans notre future grande région entre les
territoires en menant des actions en direction des instances nationales.
L'objectif prioritaire sera de permettre au plus grand nombre de bacheliers le souhaitant
d'accéder à l'Enseignement Supérieur et de le faire dans de bonnes conditions.
Différents leviers au niveau régional existent pour cela :
-          Le Contrat de Plan Etat Région (CPER) qui permet de financer les infrastructures
immobilières. Il faudra que la Région mobilise les moyens suffisants pour permettre
aux étudiants d'étudier dans de bonnes conditions (bâtiments d'enseignement) et de
vivre décemment (rénovation et construction de résidences universitaires)
-          La mise en place de bourses d'étude à destination des populations fragiles et des
milieux ruraux. L'accès à l'enseignement Supérieur reste trop difficile pour les jeunes
des milieux ruraux pour des raisons économiques (déplacement et logement).
-          Le développement d'une politique de transport ambitieuse pour favoriser les
déplacements inter et intra urbains des étudiants et des personnels universitaires.
C'est un enjeu de taille : le nombre de jeunes en âge d'accéder à l'enseignement supérieur
va croître de manière importante dans les prochaines années ! La Région doit se donner les
moyens de faire face à cette future augmentation de bacheliers et contribuer à favoriser leur
accès aux études supérieures.
La recherche
Nous devons réaffirmer avec force que la recherche est et doit rester dans un schéma de
cohérence national à travers les politiques scientifiques établies par les organismes de
recherche (CNRS, INRA, INSERM...) et les ministères. Le désengagement continu de l'Etat (en
termes financiers et de compétences) depuis de nombreuses années a donné aux Régions un
pouvoir important en termes de financement. Ce désengagement se fait dans un contexte
de compétition croissante entre les territoires : compétition inter mais aussi intra régionale,
voilà le danger de la nouvelle loi Notre.
Nos élus se battront pour faire en sorte que la coopération et non la compétition reste le
moteur de la recherche publique. La recherche, partenaire de l'innovation, est un vecteur
essentiel de croissance et d'emploi. Elle doit irriguer le tissu socio-économique local dans
des échanges équilibrés tout en conservant son indépendance.
Nos élus se battront pour :
-          Maintenir et développer l'équilibre territorial et thématique des financements
alloués à la recherche
-          Défendre l'autonomie des organismes de recherche et des chercheurs face à la
vision à court terme de la rentabilité financière. Mettre fin à la subordination de la
recherche publique aux besoins industriels.
-          Favoriser des échanges et une coopération équilibrés avec le monde industriel
-          Mettre en place un contrôle démocratique des aides publiques allouées aux
industriels dans le cadre de projets de recherche.

Energie : les propositions du Front de Gauche

le 26 novembre 2011

Energie : les propositions du Front de Gauche
 

Le programme

Télechargez le programme en PDF

le 20 mars 2012

Télechargez le programme en PDF
     

    TÉLÉCHARGER L'EPUB DU PROGRAMME POUR VOS LISEUSES ET SMARTPHONES

    le 05 février 2012

     TÉLÉCHARGER L'EPUB DU PROGRAMME POUR VOS LISEUSES ET SMARTPHONES

      Le programme du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon - L'humain d'abord

      le 19 mars 2012

        Il y a actuellement 0 réactions

        Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

         
        Parti Communiste, Fédération de la Charente: 150 Rue de Paris 16000 Angoulême